Camille Saint-Saëns (1835-1921) ou le prophète de l’équilibre des formes

Date : samedi 20 mars 2021 - 14h30 - 16h00 - - 0

Conférence musicale par Patrick Favre-Tissot-Beauvoisin, musicologue – conférencier – historien de la musique

« Saint-Saëns est l’homme qui sait le mieux la musique du monde entier ».

Voici une affirmation qui ne prend que plus de relief lorsque l’on aura pris le soin de préciser qu’elle est de Claude Debussy, lequel n’a jamais été vraiment tendre avec la plupart des autres grands compositeurs.

Enfant-prodige, à l’image de Mozart, Camille Saint-Saëns fait des débuts fulgurants comme interprète. Par la suite, il s’imposera beaucoup plus difficilement comme créateur, à l’instar de Berlioz dont il devient un fervent disciple et le plus digne héritier.

C’est pourtant par sa création artistique qu’il suscite de nos jours l’étonnement. En effet, son catalogue est – quantitativement comme qualitativement – considérable et nous apprend qu’il a été actif dans tous les domaines de la musique de son temps : sacré, concertant, symphonique, opéra, piano, orgue, musique de chambre… rien ne lui fut étranger !

Mais, par-dessus tout, il demeure le dernier gardien d’une certaine tradition de la musique française, tradition qui s’éteindra avec lui.

La clarté du langage et la solidité de la construction formelle étaient à la base de ses principes esthétiques, principes qu’il n’a pas hésité à défendre tout au long d’une vie bien remplie.

Cette existence nous révèle un artiste d’exception qu’il est urgent de réévaluer.

Patrick FAVRE-TISSOT-BONVOISIN