De la mer aux concerts : Jacques Ibert, Jean Cras et Antoine Mariotte

Date : samedi 25 mai 2019 - 15h00 - 16h30 - - 0

Conférence musicale par Roger Thoumieux, historien de la musique

Parmi les compositeurs français ayant porté l’uniforme d’officier de marine, Albert Roussel (1869-1937) est relativement connu.

Quant à Jacques Ibert (1890-1962), il a lui aussi des attaches avec la marine, pour y avoir servi pendant la première Guerre mondiale.

Après l’Armistice cependant, il reprendra son cursus commencé au Conservatoire. Peut-être doit-il à ses longues fonctions officielles à la Villa Médicis d’être un peu vite rangé parmi les compositeurs « académiques ».

À part Escales pour orchestre peut-être, on ne joue guère aujourd’hui ses autres œuvres, pourtant marquées d’un bel esprit français fait d’élégance et de raffinement.

Quel mélomane aujourd’hui a entendu parler de Jean Cras (1879-1932) ? Né à Brest, il devient élève à l’École navale puis commence une brillante carrière qui l’amènera jusqu’au grade de Contre-Amiral.

Fait assez remarquable, il mènera deux carrières parallèles – marin ET compositeur – la musique étant toutefois sa passion primordiale.

Il faut retenir de lui les belles mélodies, les pièces pour piano et surtout les chefs-d’œuvre de la musique de chambre, richement expressifs.

Quant à Antoine Mariotte (1875-1944) né en Avignon, il veut d’abord devenir officier de marine. Mais il abandonne ce projet pour s’orienter vers la musique. Il terminera son parcours comme Administrateur général de l’Opéra-Comique.

À part des mélodies et des pages pour le piano, il a surtout connu la renommée de son temps avec ses œuvres pour le théâtre lyrique, faisant preuve d’un réel sens de l’action et de la scène. On peut s’en rendre compte avec son opéra Salomé (1908), presque contemporain de celui de Richard Strauss, mais beaucoup moins sulfureux.