Max Richter, compositeur contemporain

Date : mercredi 22 janvier 2020 - 17h30 - 19h30 - - 0

Séance consacrée à l’œuvre de Max Richter, par rapport aux courants musicaux du XXème et du début du XXIème siècles

 

Max Richter a étudié la composition et le piano à l’université d’Édimbourg, à la Royal Academy of Music et avec Luciano Berio à Florence. Sa musique est à cette époque principalement influencée par celle de Xenakis. Après ses études, Richter a cofondé l’ensemble Piano Circus en 1989 où il est resté pendant dix ans, interprétant entre autres des œuvres d’Arvo Pärt, Brian Eno, Philip Glass, Julia Wolfe et Steve Reich. Durant cette période, l’ensemble a sorti cinq disques sur le label Decca.

En 1996, il travaille avec Future Sound of London sur leur album Dead Cities. Initialement prévu en tant que pianiste, il a finalement travaillé sur plusieurs pistes et en a coécrit une (titrée Max). Il a aussi collaboré pendant deux ans sur leur album suivant, The Isness, en tant que mixeur, coproducteur et coécrivain de plusieurs pistes. Il a aussi travaillé avec Roni Size sur l’album In the Mode.

Depuis 2004, Max Richter se produit régulièrement en concert et travaille sur des musiques de films comme celle de Valse avec Bachir. En octobre 2006, il sort son troisième album sur le label FatCat. En 2008, il réalise la musique du ballet Infra de Wayne McGregor. Son titre On the Nature of Daylight (sur l’album The Blue Notebooks) est utilisé pour le film Shutter Island de Martin Scorsese, avec les paroles et la voix de Dinah Washington.

En 2012, la Deutsche Grammophon lui permet de réaliser, pour une collection spéciale « Recomposed Series », une réinterprétation des Quatre Saisons de Vivaldi qu’il projette depuis environ dix ans.