Musique de chambre de la compositrice Mel Bonis (1853-1937)

Date : samedi 29 mai 2021 - 15h00 - 16h30 - - 0

En partenariat avec l’Association des Amis de l’orgue de Neuville

Conférence par Georges Lartigau, organiste et président de l’association Aristide Cavaillé-Coll

MEL BONIS, pseudonyme de Mélanie BONIS (1858–1937) est une des rares compositrices françaises de son époque qui laisse à la postérité une œuvre musicale conséquente. Cette parisienne, issue d’un milieu bourgeois modeste, suivit ses études au Conservatoire sur les mêmes bancs que Debussy et Pierné. Ses maitres n’étaient qu’éloge pour elle, mais ses parents la démissionnèrent du Conservatoire pour qu’elle épouse un riche industriel beaucoup plus âgé qu’elle…

Ame romantique et spirituelle, elle reçut dans sa vie de grandes blessures affectives. La musique et la prière sublimèrent sa douleur. Elle a composé une grande œuvre aussi variée qu’abondante – comportement insolite pour une femme du monde, maîtresse de maison et mère de famille de cette époque.

Ce corpus se compose de nombreuses pièces pour piano, des mélodies, des motets, des pièces pour orgue, une riche œuvre de musique de chambre (sonates, quatuors…) ainsi que pour orchestre. C’est une écriture experte au service d’une inspiration originale et forte, une belle recherche harmonique souvent teintée d’impressionnisme.

L’œuvre est éditée et jouée dans les grandes salles parisiennes dans le cadre de la Société Nationale de Musique (1900-1914). Malgré un long purgatoire jusqu’aux années 1990, elle sort progressivement de l’oubli grâce au dynamisme de l’Association Mel Bonis et aux nombreux projets discographiques qui intéressent de plus en plus de jeunes musiciens.